Un gout d’inacheve

20:55 me voila dans la salle Paul Fort. Le concert est prévu a 21h.
Je m’installe en hauteur, surplombant une assemblée restreinte, il n’y a presque personne et je commence à appréhender la suite ...
Malik arrive, accompagne de son acolyte qui naviguera entre son synthé et sa guitare. Lui aussi d’ailleurs, le chant en plus, tout est en live, sympa ...
Sympa aussi, la salle se remplie et la première mélodie commence dans une atmosphère plus chaleureuse.

La scénographie est pas mal, elle sied bien a l’univers de l’artiste, entre rêve, nostalgie et enthousiasme d’un amour adolescent !
Quelques courageux vont danser devant la scène mais... dommage !, la salle ne se prête pas a de la musique électronique. Et le public reste assis malgré les appels plein d’humour de notre star du jour.
Il finit par une reprise de Boys Boys Boys enflammée, clôture d’une représentation d’une heure ... me laissant dans la bouche un gout d’inachevé, de potentiel inexploité, malgré son talent certain !

A revoir, plus longtemps, ailleurs, que l’atmosphère puisse s’accorder plus puissamment à son monde de touche-à-tout génial !

Gaston.